Olivier Couleur retNé dans la petite ville de Saint-Dié, dans les Vosges, d’une famille de juriste, Olivier GÉRARD obtient une licence en droit et une licence de lettres. Contre l’avis de sa famille, il renonce à la carrière juridique et entre à l’IDHEC, (Institut des Hautes Études Cinématographiques, devenu depuis la FEMIS).

Assistant réalisateur, il collabore avec les plus prestigieux metteurs en scène de sa génération : Orson WELLES, Louis MALLE, Philippe de BROCA, Peter YATES, Jacques DERAY, Jean-Paul RAPPENEAU. Il seconde comme coréalisateur Robert MAZOYER dans ses séries de télévision à succès, Les Gens de Mogador, Au Plaisir de Dieu, Les Poneys Sauvages.

Devenu réalisateur, il tourne pour la télévision plus de quarante émissions, obtenant pour ses films la participation d’actrices mythiques tel que l’anglaise Claire Bloom (Limelight de Chaplin) ou la japonaise Yoko Shimada (Shogun).

Le cinéma et la télévision en font un voyageur. À l’occasion des tournages, il explore le Nordeste du Brésil, vit un an au Japon dans un sanctuaire Zen, suit une expédition scientifique à Djibouti dans le Golfe de Tadjura sur les traces de Rimbaud. Il parle une demi-douzaine de langues.

Comme scénariste il obtient deux fois l’avance sur recette du Centre National de la Cinématographie, sans toutefois parvenir à concrétiser ses projets.

Soucieux d’une approche plus immédiate de la création, il entreprend une carrière romanesque :

Assieds-toi et pleure !, roman d’aventure au Sénégal.

La Meute de la Lune (Editions Nicolas Junod, Genève),  ou les tribulations d’un adolescent frappé d’amnésie au cœur du monde aborigène en Australie.

Prions pour la Mort (édité chez Bernard Pascuito, puis en poche chez Lokomodo-Asgard), thriller : la traque par les géants de la pharmacie de l’inventeur indépendant d’une molécule qui refuse de la leur vendre

Te retourne pas, Handala !(Editions Kyklos) :  thriller sociopolitique.

Sanglots la Nuit est son cinquième roman.

En préparation :

L'hirondelle tatouée, roman.