Jean ARMAND Jean ARMAND … Un nom d’auteur chargé d’histoire. Pourquoi deux prénoms pour faire un nom ?

Cet ouvrage va vous éclairer sur des chemins de vie hors du commun. Né en 1942 il a, jusqu’à l’âge de six ans changé plusieurs fois de prénom auquel était accolé un numéro matricule.

Jean ARMAND n’a jamais connu ses parents.

Jusqu’où par une faute administrative, on peut détruire une enfance et par voie de conséquence, tronquer, altérer, mutiler une vie entière.

Les parents « de substitution » ont par la suite tout fait pour qu’il devienne un rejet de la société.

Tous les ingrédients étaient réunis pour l’entraîner vers la délinquance de quelqu’ordre que ce soit, et mieux encore, vers l’acte ultime.

Contre toute attente, il est là ; il écrit pour témoigner.

Inconsciemment sans doute, il s’est toute la vie fixé un objectif : ÊTRE d’abord puisqu’on lui a toujours dit qu’il n’ était pas plus qu’un cancrelat, et PARAÎTRE.

Il veut faire passer un message fort auprès des jeunes qui, dans la souffrance, quelle qu’elle soit , démissionnent, baissent les bras.

Passionné par l’industrie, détenteur de plusieurs brevets d’invention, Jean ARMAND écrit des ouvrages techniques . Devenu ingénieur en génie mécanique fort tard, la route ayant été tortueuse , il a occupé des postes de direction dans des groupes de premier ordre. Il est devenu expert auprès de la Banque Mondiale, membre de la Chambre Européenne des Experts et conseillers techniques internationaux. Il a effectué des missions industrielles stratégiques dans le monde.

Depuis cinquante ans, envers et contre tout, malgré des orages violents parfois, son épouse est là, indéfectiblement, balisant la route, le guidant pour l’accompagner VERS QUI IL EST.

La carrière professionnelle est terminée. Jean ARMAND agit aujourd’hui , bénévolement pour une ONG. Il intervient essentiellement en Afrique qu’il connaît bien depuis les années 1970.

Dans divers pays, il transfère ses connaissances, son savoir son expérience à de jeunes ingénieurs

Il assiste des Etats africains ainsi que des entreprises au niveau du développement économique, assure des formations au management des savoirs-faire de l’entreprise.

Il mène des missions humanitaires , permet l’accès à l’eau potable et à l’assainissement.

En France, il accompagne de jeunes créateurs d’entreprise

Sa prochaine mission sera de rencontrer à la PJJ de jeunes adolescents cabossés par la vie.

Sa passion, le pilotage virtuel moyen et long courrier sur simulateurs PRO Air bus A 320 et Boeing 737/800.

Je serai heureux d’échanger avec vous, et vous attend au salon du livre.

 

 

 

23316821 344770169317661 9156974668593634115 nDans son livre « Maudites soient les guerres ! Mes souvenirs des Escoussens à Verdun », Paul Faury nous livre le récit des mémoires de guerre de son grand-père, le sergent Joseph Faury qui a  effectué l’intégralité de la première guerre  mondiale. Il nous décrit d'une manière équilibrée et sincère  les souffrances qu’ont vécues les combattants. Doté d’un fort caractère, ne supportant pas les injustices, combattant formé et expérimenté, il survivra à tous les pièges de ce conflit, grâce à une croyance absolue dans sa destinée. Un récit fort, passionnant, qui nous rappelle cent ans après, des valeurs universelles fondamentales : le courage, la justice, la fraternité, …
A travers ce récit empreint d'une très grande humanité, chacun peut retrouver la trace d'un aîeul mort à la guerre ou n'ayant jamais pu en parler.

Paul Faury est né à Mazamet et a vécu son enfance et sa jeunesse au village d'Aiguefonde. Aprés une carrière au sein de l'Inspection du travail, terminée  en qualité de directeur Départemental du Travail des Landes, il vit dans ce département tout en restant très attaché à ses racines sud-tarnaises.
Ce livre écrit à quatre mains avec son grand-père, à l'écriture duquel  il a consacré les neufs premiers mois de sa retraite relève du devoir de mémoire, en même temps qu'il dénonce la guerre comme une véritable abomination.

 

 

 

Yvan-Didier Barbiat

Yvan Didier BarbiatYvan-Didier Barbiat a un parcours de vie particulier, oscillant entre la publicité, la culture, l’accompagnement social auprès des jeunes en difficultés et l’écriture qui tient une place essentielle dans sa vie depuis son plus jeune âge.


Truculent et provocateur, il s’amuse des défauts des femmes. Lorsqu’on lui demande pourquoi ce sujet, il répond simplement « parce qu’elles sont chiantes ! » dans un grand éclat de rire.
Faut dire qu’il les connaît bien. Élevé par des femmes dans la ferme familiale puis à côté d’elles tout au long de sa vie professionnelle, il a eu tout loisir de les étudier de près.

 

 

Emilie laget

Emilie LagetEmilie Laget est étudiante en psychologie. A seulement 22 ans, elle signe déjà son second roman La Femme de Mercure.

 

 

 

 

 

Jean-Pierre Beaufey

Jean Pierre BeaufeyJean-Pierre Beaufey, a fait toute sa carrière à Air France comme mécanicien d’avions.Il est devenu navigant sur Fokker 27 à la Postale de nuit, puis a continué sa carrière d’Officier Mécanicien Navigant sur Boeing 747.

Aujourd’hui retraité, après 45 années passées dans l’aéronautique, il consacre une grande partie de son temps à l’écriture.

 

 

 

Florence Levet

Florence LevetJuriste de formation et mère de famille nombreuse (cinq enfants et aujourd'hui treize petits-enfants), j'ai toujours consacré mon temps libre à l'écriture. Mes autres passions sont la musique et, bien sûr, la lecture.

J'ai eu une carrière professionnelle plutôt atypique. J'ai commencé par l'espagnol, puis l'étude du droit m'a conduite à l'enseignement. J'ai alors initié quelques générations d'étudiants aux joies et aux subtilités du droit civil et du droit criminel tout en rédigeant sans enthousiasme une thèse de doctorat sur le rôle du juge dans les affaires de famille – sujet ô combien sensible à notre époque –, mais la recherche ne m'attirait pas vraiment, je suis donc revenue à mes premières amours, les langues vivantes.

 

 

 

 

colette salons

Etudes à l'école des Langues Orientales et Sorbonne puis une année d'études au centre de Formation des Journalistes (Paris ).

Depuis 1968/69 j'ai souvent voyagé et séjourné au Proche et Moyen-Orient, vécu et travaillé à Paris, avant de revenir au pays , région toulousaine et Quercy.

J'ai exercé divers métiers, certains pour vivre d'autres par choix. J'ai commencé à écrire vers l'âge de 10/11 ans , des histoires et contes lus à mes cousins et amis... ensuite beaucoup d'écrits plus professionnels durant mes études, ma vie professionnelle, mais aussi d'autres écrits sur l'actualité pour des journaux et feuilles d'infos alternatifs (bénévolement!) mais je n'ai publié mon 1° ouvrage qu'en 2000, par « hasard et chance» et écrire est devenu mon nouveau métier. Quant à la lecture, je suis tombée dedans vers l'âge de cinq ans et n'en suis toujours pas sortie.

En tant qu'auteur mes sujets sont très diversifiés, ils s'articulent d'une part autour de mon pays , le Quercy et la région toulousaine, d'autre part autour de mes divers engagements- je fais parti de quelques associations- et voyages. J'écris aussi des articles (journaux, magazines, internet).

2000 La Machine à tuer éditions des Arènes Paris : récit de la défense d'un condamné à mort texan, et à travers son histoire écrite à la manière d'un roman policier – meurtre, enquête, condamnation, contre enquête etc- , étude de la justice au Texas et au Etats Unis, du système de peine capitale, de ses erreurs etc (épuisé)

juin 2013: ré-édition complétée et mise à jour - édition Riveneuve Paris

2001 Participation à un ouvrage collectif, Un très Proche Orient piloté par Sapho et Rachid Koraïchi, édition Joëlle Lodsfeld/ Dada

2008 La Mémoire des Chemins éditions de Borée, la vie d'un petit paysan pauvre de la région de

Septfonds, orphelin de guerre, apprenti à douze ans qui a la chance de croiser la route des compagnons. Evocation du monde agricole et ouvrier , années 1900-1930 et plongée dans le monde des compagnons. Roman (épuisé réédité en poche).

2011 L'Exil et les Barbelés édition Riveneuve Paris L'histoire du camp de Judes à Septfonds, de l'arrivée des Républicains Espagnols en mars 1939 à sa démolition en 1945. Evocation de tous ceux qui sont passés par ce camp– polonais, juifs, volontaire étrangers, compagnies de travail, gens dangereux pour l'Etat Français, collabos- Essai

2011 Le Rossignol chante la nuit éditions Thierry Magnier conte «oriental» pour les enfants de 6 à 99 ans... Illustré par le plasticien Rachid Koraïchi.

2012 Les Amants de Borde Rouge éditions de Borée, le Lot, région de Lalbenque, Cahors,

entre 1830 et 1900 , avec des épisodes qui se déroulent dans l'Algérie de la conquête coloniale, en Angleterre, la découverte et l'exploitation des phosphatières du Quercy, à travers l'histoire de Jeanjean et Palmyre, deux enfants de milieux différents qui s 'aiment mais sont très tôt séparés par leur famille et la vie. Roman. (épuisé réédition poche mars 2017)

2013 Les secrets de Toulouse et de sa région éditions Ouest France, courtes histoires sur les

secrets ( lieux personnages, évènements) de Toulouse à travers l'Histoire. Chroniques, légendes, lieux, personnages etc. ( 3° édition en avril 2017)

2014 Joseph Bouas dit Saint Lys la Fidélité, compagnon charpentier, un ouvrage collectif, éditions GARAE, sur un compagnon de Haute Garonne, (fin XIX° siècle et XX°) qui fut aussi un maire de gauche, très engagé.

avril 2016 La Petite fille aux ballons, roman, édition Riveneneuve Paris : une mère palestinienne de Bethléem part sur les traces de sa fille Amal, jeune avocate laïque et moderne, pour tenter de comprendre pourquoi, comment et poussée par qui, sa fille a commis le pire. Sous forme d'enquête proche d'un roman policier, une plongée dans le quotidien de palestiniens ordinaires.

Novembre 2017 Le sourire de la Femme Bison, roman, éditions Ramsay : en 1787, Paris, le jeune Michel de Barradat tombe amoureux d'une étrange jeune fille à peine aperçue. Il va suivre ses traces pendans des années du Canada à la Louisiane Française vivant mille aventures dans la nature sauvages, en compagnie de gens peu ordinaires,aventuriers, trappeurs et Indiens.

 

 

 

 

 

 

IMG 4679 002Jeune auteur au style contemporain et originaire des Pyrénées, Caroline Capelle écrit ses livres comme elle aime vivre : avec humour et bonne humeur.

Son premier roman « Super maman » est paru en 2017. Pleine de fraîcheur, l’histoire pétillante de Clarisse nous entraîne dans le quotidien d’une maman débordée par ses quatre enfants, son mari, son travail… Un récit plein d’autodérision! Le volume 2 est déjà en préparation suite au succès des Chroniques d’une épouse débordée.

            Son deuxième ouvrage « Docteur Spaghettis » traite d’un sujet plus profond et touchant : la maladie d’un enfant. Caroline n’a cependant pas oublier son humour percutant qui fait de ce livre un savant mélange d’émotions !