albanAlban Bourdy est né le 13 octobre 1983 à Courcouronnes, dans l’Essonne. Diagnostiqué enfant surdoué à l’âge de six ans, il connaîtra un parcours scolaire des plus chaotiques. En décalage avec les autres enfants comme avec le modèle sociétal, il s’adonnera presque maladivement à l’écriture comme activité principale et systématique. Ses premières œuvres abouties sont des pièces comiques. Après des expériences théâtrales avignonnaises et des engagements politiques, il ouvrira une librairie à Marseille, avant de se retrouver embarqué par amour dans l'organisation sectaire Ashram Shambala. Une expérience qu’il relate dans son premier ouvrage officiel, le roman Chute Ascendante qu'il est venu présenter sur France 2. Depuis lors, Alban enchaîne les parutions romanesques.Il a été invité au Salon Livre Paris 2016.

 

 

EtchégutLa lutte pour la vie s'est installée de très bonne heure dans l'existence d’Isabelle-Marie Échégut.

Elle déclare : «Durant toute ma vie, je me suis battue physiquement et psychologiquement pour prouver à mon entourage que j’étais comme tout le monde ! »

Elle se positionne en témoin des mutations de son époque pour en dénoncer les dérives : en observatrice de la santé en observatrice de la Culture, en observatrice commerciale, en observatrice sociale, en observatrice de l’écologie. Elle s'engage auprès de Nicolas Hulot pour la défense de la planète et de l'environnement. 

Elle dit : « J'avoue que je ne sais pas bien, je ne sais plus, je ne comprends pas, oui, je ne comprends plus celui qu'on appelle « homme >> 

Cependant, elle fait des rencontres qui illumineront son parcours, s'engage dans la solidarité : avec Vital Heurtebize, son père spirituel dont elle affirme: «il est mon Victor Hugo", elle crée "Écrivains sans Frontières" 

Sa pensée intime, elle nous la livre et c'est une voix intérieure qui pour nous parler au plus près, se conjugue souvent à la deuxième personne du singulier. Ses combats, elle les partage avec nous dans la ferveur qui est la sienne et lorsque l'enthousiasme rencontre ses limites et se révolte, avec le cœur au bout des doigts, elle proclame: "Il n'y a que dans un puits d'amour que l'on puisera la force de dépasser l'impossible !" 

 Isabelle-Marie Echégut  Société des Poètes Français  département de l'Aude

 

HWEIGELHenri Weigel est né en Algérie en 1947 dans un milieu familial multiculturel et très équilibré. Sa famille s'installe dans le Jura à Orgelet, puis dans les Alpes-Maritimes. Henri Weigel fait des études techniques. Il « monte » à Paris en 1965 où il suit des cours de mathématiques au conservatoire des Arts & Métiers. Sa carrière débute lorsqu'il obtient un poste d'ingénieur dans une entreprise de fabrication d'outillages de coupe. À partir de 1974, il dirige différentes entreprises industrielles. Il a toujours eu des goûts très éclectiques pour ses lectures. Cependant Henri Weigel s'interdit de subir une quelconque influence d'autre auteur dans son processus d'écriture, considérant l'influence comme l'antichambre de la dérive plagiaire et ayant déjà dans sa vie professionnelle souffert des imitateurs et autres copieurs. Avec un goût prononcé pour la vraisemblance, il jure qu'il n'introduira jamais de surnaturel dans ses récits et intrigues. Tout ce qui se passe dans ses histoires peut arriver ou est arrivé, car il utilise souvent du "vu" ou du "vécu" se basant sur la grande complexité et étendue de la réalité qui offre tant d'inexplicable, qu'il n'est pas à son avis besoin d'aller vers l'utopie et le chimérique. "La comédie humaine est malheureusement si riche." Henri Weigel a déjà publié huit romans : Trois aux éditions du Net, « Les Vérités soustraites », « L'Ombre de mon ennemi » « Qui t’a tuée ? », Deux aux éditions CHUM « Les fruits amers » et « Le glaive de Némésis » et enfin trois aux éditions Auteurs d’Aujourd’hui (Ed2A) « Le Côté sombre de la loge », « Les héritiers de la loge » et « Boomerang meurtrier – la troisième porte de la loge » qui a reçu le Prix Maurice Bouvier 2017. Ces trois derniers livres constituent « La Trilogie de la loge ».

 

 

martine sonnefraudNée en Seine-et-Marne, le 11 février 1956, Martine SONNEFRAUD grandit au milieu d’une fratrie de cinq enfants. Après un bac littéraire suivi de L’EDC à Neuilly, elle travaille dans le tertiaire à Paris, dont les dix-neuf dernières années comme assistante de direction du PDG d’une grande SSII. Venue s’installer sur la Côte d’Azur en 2003 pour suivre son mari, elle cesse alors toute activité professionnelle pour s’occuper de leurs deux enfants : Justine, aujourd’hui âgée de dix sept ans et Romain, vingt-trois ans. Elle a pratiqué l’équitation et continue la danse.

Si sa première découverte littéraire remonte aux Club des Cinq d’Enid Blyton dévorés durant l’enfance, « la » révélation a lieu, jeune adulte, avec les Dune de Frank Herbert, vrai choc intellectuel dont elle dit toujours porter l’empreinte. Férue de lecture et d'écriture, La Légende d’Argassi dormait en elle depuis de nombreuses années. L’élément déclencheur : le départ de son fils en prépa en 2012 avec le sentiment de vacuité qui s’ensuit. Elle ressort alors les notes prises au fil des idées et des ans et s'inspirant, comme point de départ, d'une histoire rédigée lorsqu’elle avait onze ans, tisse la trame de sa trilogie entre monde réel et imaginaire. Ainsi naît La Croisée des Chemins, puis dans la foulée le Choc des 2 Mondes et enfin La Dernière Bataille, en deux parties. L’auteure travaille actuellement sur un quatrième et dernier opus qui remontera aux origines de la trilogie et la refermera.

Toutes les histoires, fantastiques, oscillent en permanence entre rêve, réalité et paradoxes, toujours optimistes. Chaque récit complète le précédent, apporte des réponses et soulève de nouvelles questions. Une histoire de secrets, de transmission de vérités et de quêtes sacrées qui s'étend sur trois générations de femmes où la clé se trouve non dans la conquête, mais dans la sagesse de l'amour. Chacune en reviendra transformée et trouvera à sa façon l'âme sœur, face à des choix cruciaux à faire aussi bien dans l'une ou l'autre des dimensions rencontrées.

« J'ai écrit en pensant à mes enfants, mais mes histoires sont à double niveau et peuvent être lues par tous. Je suis quelqu'un de positif et pour la petite histoire, je crois toujours au père Noël, aux contes de fées et au prince charmant (je l'ai rencontré et épousé !) Chacune de mes héroïnes court après sa vérité au travers d'aventures épiques, en quête d'amour comme nous tous, mais pas seulement. La Légende d’Argassi n’est, bien entendu, ni une thèse philosophique, ni un récit autobiographique, juste une histoire pour faire voyager et rêver et pouvoir se dire la dernière ligne venue "Et pourquoi pas ?" ».

 

 

 

corine sauffierD’origine grecque, Corinne Sauffier est professeur de Français en lycée professionnel à Montpellier. Après de nombreux recueils de poésie, des ouvrages sur la Grèce légendaire et mythologique, des pièces de théâtre en cours jouées par la troupe qu’elle a créée (Théâtre Héphaïstos), elle nous transmet ce récit passionné transmis par son père, (formidable conteur), « Mon père me racontait Alexandrie » sur une ville lumière « paradis perdu ». Editions Le Livre Actualité.

Le Site « Au pays d’Orphée et des Fées » : http://corinnesauffier.wix.com/livres

BIBLIOGRAPHIE :

  • Recueil « POLYPHONIES », Editions les Ecrivains, 2001
  • Recueil « SOLEIL DES CYCLADES », Amour en mer turquoise, Editions Plumens, 2005
  • Ouvrage collectif « HARMONIE 2 », Editions IN OCTAVO, 2006
  • Essai poétique « COURTISANE SACREE », Traité de volupté et d’éloquence, Editions Persée, 2007
  • Recueil « HARMONIE DES SPHERES », Rencontre avec le poète ami, Editions Encres Vives, 2007
  • Récit « LE FRISSON DES DIEUX », Mon voyage à Rhodes, Editions Amalthée, 2010
  • Récit « MON PERE ME RACONTAIT ALEXANDRIE, Editions Le Livre Actualité, Mai 2016

  Théâtre (à paraître) «  Bal masqué à Venise