( photo à venir) Au service de l’État et des plus grandes collectivités locales françaises, depuis près de 40 ans, l’auteur, né le 30 avril 1955, fervent adepte de la pelote basque, n’a jamais renié ses origines marines du Bassin d’Arcachon et girondines pour la décentralisation, ni ses valeurs humanistes et ses convictions sur le Service Public.

Après avoir participé à la rédaction des premiers textes de décentralisation de 1982 et 1983, Bruno Coudret a œuvré auprès du conseil général de la Réunion pendant près de 15 ans, puis dans le monde des communautés urbaines, devenues métropoles depuis : Bordeaux, avec Alain Juppé, Marseille avec Jean-Claude Gaudin et Lyon avec Gérard Colomb.

Menant en parallèle des activités syndicales et associatives, Bruno Coudret porte un regard critique sur la manière dont la décentralisation a évolué, en dehors des citoyens et sur les risques d’éclatement de la cohésion sociale de la France et des services publics.

Il suggère que notre avenir commun passera par un réveil citoyen et montre, au travers d’exemples vécus, qu’il est possible et souhaitable que les citoyens s’organisent, dans des formes renouvelées d’actions.

 

 

21765203 10208828950194300 6597095348219405837 nPolicier à Paris depuis 2004, Matthieu Kondryszyn, opérateur 17, travaille à la Plateforme des Appels d’Urgence (P.F.A.U.), service qui reçoit et traite les appels 17 Police Secours de la capitale. De nombreux appels fantaisistes, cocasses et absurdes entendus au téléphone l’ont poussé à écrire un livre pour partager son expérience professionnelle sur les thèmes de l’humour et de la pédagogie. Son livre « Allô la police ? 100% vrai ! 100% drôle ! » édité au Cherche Midi est un florilège d’appels délirants soigneusement collectés avec l’aide de ses collègues durant 3 ans à l’Etat Major Police Secours ; recueil qui amusera toute la famille. Et n’oubliez pas que le 17 est un numéro réservé aux urgences police !

 

 

PhotoLLDFF fabien 005Loïc Le Doeuff a quitté les bancs de l'école à quinze ans, et après un quotidien normal pour « la vie », il passe à présent son temps dans l'écriture. Il a publié une quinzaine d’ouvrages.

Répudié – c'est à la mode – il habite seul les Landes, au bord de la mer sans laquelle un Breton de la côte sud-finistérienne ne saurait respirer.

Les Éditions Ramsay croient en lui : elles viennent de publier son dernier ouvrage, fin 2017, « Le pays des goélands », une chronique de l’après la guerre de 39/45 chez des gens simples, une famille de six garçons en Bretagne littorale, à portée de vélo de Lorient pour le père qui, parfois, vient de Moëlan sur mer y vendre du poisson pêché par un autre père à son égal devant Dieu… et leurs bourses plutôt plates

 

 

22657573 492751291082078 1117679096 n recadréeVirginie Rouquette a toujours été passionnée par la littérature et l’écriture depuis son plus jeune âge. Pourtant, c’est suite à une promesse faite à sa grand-mère qu’elle envoie sa première nouvelle sur la maladie d’Alzheimer « Et Rose vit ce qu’a vécu Rosette l’espace d’une vie… » à une maison d’éditions. Elle publia ensuite un roman sentimental « Une toile de vie » dont la couverture fut le fruit d’une belle rencontre avec Frank Margerin. Elle se consacra ensuite à son domaine de prédilection ; la nouvelle à chute… Grande adoratrice de Maupassant, elle se plaît à surprendre le lecteur en bouleversant en une seule phrase tout ce qui vient d’être lu.

Deux ouvrages de nouvelles.

Le premier, « Des vies » traite de l’amitié entre une vieille dame et sa jeune voisine dans L’habit de lumières, d’autres nouvelles humoristiques comme Le chien thérapie ou encore La dent de lait viennent compléter l’ouvrage.

Le deuxième, « Juste un cœur » traite du don d’organes et plus précisément d’une greffe de cœur. Il part de la problématique « Comment vivre avec un morceau de quelqu’un d’autre à l’intérieur de soi ? » pour donner la vision des receveurs mais également des familles de donneurs. Les autres nouvelles parlent de Béziers, la ville natale de l’auteure, de l’amour, de l’amitié, de la maladie, de tout ce qui a un étroit lien avec le cœur…

 

 

PHOTO HANIA RACZAKHania Raczak est née à Valenciennes en 1958. Installée dans le Sud-Ouest depuis les années 90, elle a longtemps habité Bagnères-de-Bigorre dans les Hautes-Pyrénées avant de se fixer dans le Lot-et-Garonne. En 2002, parallèlement à sa carrière d’enseignante, elle crée l’atelier Haniawork dans lequel elle tisse des liens entre peinture, écriture et stylisme. En 2010, elle publie un premier roman : A nous l’au-delà !

En 2016 parait Zofia, racines et destin, un roman qui invite le lecteur à voyager, à cent ans d’intervalle, entre les Pyrénées et les Carpates, en compagnie de Marie, une jeune lycéenne, et de son arrière-grand-mère polonaise, Zofia.

 

http://haniawork.blogspot.fr/