«Célestin le Sapin» ou comment Célestin, aidé de Madame Chouette, va chercher un stratagème et le trouver involontairement, pour ne pas finir déguisé dans un salon…

Françoise Paradis est auteure et illustratrice de livres pour enfants. «C'est l'histoire d'une passion qui était enfouie quelque part depuis longtemps dans ma tête». Elle compose des histoires originales, pleine d'humour et qui transmettent quelque chose de poétique. Depuis plus de trente ans, Françoise travaille.

 

 

 

 

Cover Album DE CALM Disparue Juliette

Avec ce troisième album, Disparue Juliette, le duo toulousain De Calm continue de regarder droit dans les yeux la pop mélancolique des ainés, tout en remuant une vase singulière qui fait d’eux des outsiders à l’élégance constructive. A l’heure où la notion d’album n’est souvent qu’un prétexte, Guillaume Carayol (écriture et chant) et Mickaël Serrano (composition) veillent au contraire à lui rendre son lustre. Outre le plaisir de bâtir un ensemble où toutes les chansons sont abordées avec un soin équitable, ils envisagent aussi les souterrains qui mènent d’un album à l’autre.

Pour eux, faire un album, c’est retrouver un plaisir enfantin même si le vernis a une apparente gravité. Cette réjouissance et l’ironie qui se dégagent de l’ensemble, on peut l’observer dès la pochette avec cet alligator en laisse, à la recherche d’une hypothétique Juliette.

Produit avec Mako, l’un des fidèles collaborateurs de Daho et avec la section rythmique de ce dernier, cet album vise à étendre l’harmonie amorcée avec les deux précédents : Le Film Définitif  et Amour Athlétic Club. Le premier absorbait le travail de réalisateur de Guillaume tandis que le second, agitait son passé de footballeur sentimental. Tous deux avaient été accueillis favorablement par les médias et les radios, avec notamment la chanson « Un Jour de Mai » largement playlisté. Ils leur avaient également permis d’être distingués lors d’un concours des Inrocks ou encore de figurer dans la sélection du Prix Moustaki, tout en se produisant aux quatre coins de la France.

S’il existe des liens tangibles entre les albums, le petit dernier se distingue par la présence généralisée de claviers. On pourrait rapidement le classer dans le registre pop synthétique sauf qu’ici les batteries sont jouées, les basses sont véritables et parfois, les guitares servent à fabriquer des sons artificiels qui rappellent ceux des synthés.

Pendant plus d’un an, Guillaume et Mickaël se sont rendus à intervalles réguliers à Saint Jean de Luz dans le cocon du Studio Drop-In. Disparue Juliette, ce sont les derniers mots écrits là-bas, pour le final de la chanson Alligator. A l’âge où l’on remarque plus facilement les disparitions autour de soi, c’est aussi une façon de murmurer « Disparue Jeunesse ». Car il faut bien dire que ce thème de la disparition rôde un peu partout : la disparition amoureuse omniprésente, la disparition des liens entre deux frères qui ne se parlent plus (Les Rues Qui Nous Séparent) ou encore, la disparition programmée de pays qui s’apprêtent à sauter d’une falaise (Au bord des falaises).

L’ensemble peut paraître pessimiste alors qu’en réalité, c’est gorgé d’espérance. De par la musique et les lueurs qui sommeillent dans chaque texte (« Il existe quelque part un geste amical, un espoir ») mais aussi à travers la poésie humaniste des clips que réalise Guillaume pour eux et pour d’autres artistes. Il y a toujours cette volonté d’être à bonne distance, à bonne pudeur comme sur La Bonté Est Bizarre inspirée par les événements tragiques du Bataclan ou comme dans Il fait froid qui préserve jusqu’au bout le mystère qu’il renferme.

Au bout du compte, de la noirceur apparente des textes se dégage toujours une euphorie colorée qui trouve son équilibre dans les mélodies pop. Cet album n’a qu’une seule vocation : faire du bien.

℗&© 2017 – LES RÉ-CRÉATIONS DU POURQUOI

PAROLES : GUILLAUME CARAYOL / MUSIQUE : MICKAËL SERRANO

CONÇU ET RÉALISÉ PAR MAKO, MICKAËL SERRANO ET GUILLAUME CARAYOL

ENREGISTRÉ ET MIXÉ PAR MAKO AU STUDIO DROP-IN À SAINT-JEAN DE LUZ

ENREGISTREMENTS ADDITIONNELS :
MARC DENIS AU STUDIO DE LA VIERGE À TOULOUSE
SÉBASTIEN BÉDÉ À LA CAVE SONORE À MONTPEZAT-DE-QUERCY
RENAUD MARQUIÉ AU STUDIO DES SALES TYMPANS À BALMA

MASTERISÉ PAR RAPHAËL JONIN AU STUDIO J RAPH I.N.G

INTERPRÉTATION :
GUILLAUME CARAYOL : CHANT, CHOEURS
MICKAËL SERRANO : GUITARES, CLAVIERS, PROGRAMMATIONS, CHOEURS, CLAPS
MAKO : CLAVIERS, RHODES, PROGRAMMATIONS
PHILIPPE ENTRESSANGLE : BATTERIE, PERCUSSIONS, CLAPS
MARCELLO GIULIANI : BASSE, CLAPS
SALOMÉ PERLI : PIANO, CORDES
ELOÏSE LORMAND : VOIX, CHOEURS
RENAUD MARQUIÉ : CHOEURS
YANN LEFEBVRE : CHOEURS

PHOTOGRAPHIE : RONAY DIT ALOHA / ARTWORK : GUILLAUME CARAYOL

PROMOTION :
MATH PROMO / RADIO TV : MATHIEU ARTAUD math@mathpromo.com 06 77 07 49 87
PRESSE WEB : JULIEN OLIBA julien@mathpromo.com 06 22 27 14 30
BOOKING : LONG AGE PRODUCTIONS – FORGET-ME-NOT BOOKING / TRYPHON TOURNESOL forgetmenotbooking@gmail.com 07 81 29 59 02

 

 

 

 

lou florian

Les aventures de Tata Bougnette
LOU FLORIAN

AUX ÉDITIONS CHAPITRE.COM
 
Ah, Tata Bougnette ! Elle nous en fait de drôles, la vieille ! Que d'aventures rocambolesques ! Tiens ! Voilà Ninette, campée sur ses vingt ans, belle comme un cœur et sexy à en mourir. Et Marcelin, au cœur transi. Et Gontran aussi. Et Papy Oscar du haut de son balcon. Là, parbleu ! Dans cette ruelle de Collioure, il s'en passe des choses et des mystères ! 
Marinés à feu doux, saupoudrés de suspens et de fantastique, et rehaussés d'une rasade de bonne humeur, voici les trois premiers épisodes des aventures de Tata Bougnette :

Tata Bougnette
Le Noël de Tata Bougnette
Le voyage de Tata Bougnette

Des éclats de rire et de la bonne humeur, avec des trucs osés pour se défriser les zygomatiques. Du Tata Bougnette pur jus, dans ses périples truffés d'humour et d'émotion ! Servir à chaud, avec un petit vin gouleyant ! Cocasse et jubilatoire !

Surprise, surprise !

Ainsi que la trilogie. Ah, Tata Bougnette !

 

 

 

 

 

jula rollinEn attendant l'héritage de son palais sur le Tage et de ses mines angolaises, Julia Rolin vit et travaille dans le secteur culturel à Toulouse. À part une grande expérience pour dénicher chaque jour des petits instants de bonheur au prix de n'importe quelle pirouette, elle ne sait rien faire d'autre que lire et rêver. Son degré d'addiction à la lecture a très tôt atteint des sommets. Prise en flag une nuit de ses sept ans, enroulée dans une couverture, elle lisait à la seule lumière qui ne se voyait pas de la chambre parentale... la lumière du frigo ! Si, si ! En tous cas, depuis un demi-siècle, cette drogue douce distillée au rythme de trois livres par semaine ou par an, selon la vie qui coule, permet à Julia de s'évader. Oscar Wilde, Edgar Allan Poe, George Orwell, Umberto Ecco, Jean-Christophe Rufin, Jean-Marie Le Clézio, Philip Roth, Alessandro Baricco... Même si Julia ne sait pas compter et déteste les listes, cette énumération sans queue ni tête d'illustres écrivains explique en partie sa dernière lubie :

Ça lui a pris un matin, elle a écrit elle-même une histoire. Une belle jeune femme épanouie et sûre d'elle, amoureuse d'un homme qui a l'âge d'être son père. Adultère, crime, cavale et passion. Il y a des flics, des voyous et à un flingue près ce serait un thriller s'il n'y avait ce supplément qu'est la sensualité. L'érotisme assumé du roman, qu'elle ne voulait pas voir classé dans la catégorie « porno pour maman », a assez séduit Numeriklivres pour oser publier La fugitive, le premier roman de Julia Rolin (Entre-nous, tant-pis si le cliché du milliardaire et de la jolie fille fait immanquablement penser aux cinquante nuances. Julia n'a pas réussi à lire le best-seller mais pour parler de glam ou des lézardes des blessures intimes malgré l'argent et le pouvoir, situer l'histoire dans un univers privilégié serait plus aisé pour inspirer les sens que les émois de Zezette avec son partenaire chômeur cul-de-jatte !).

Depuis, elle n'arrête plus de raconter des histoires qu'elle teste sur WeLoveWords, une plateforme où plus de 25000 auteurs publient gratuitement leurs œuvres. Numeriklivres va éditer prochainement une courte nouvelle érotique sur les aventures d'une héroïne au charme sulfureux. Julia vient également d'écrire un roman de science-fiction aussi drôle qu'optimiste et planche sur une nouvelle légère et profonde pour un projet hypermégatopsecret porté par plusieurs auteurs ;-)

 

Bibliographie : La fugitive – roman érotique publié le 31 mars 2016 par Numeriklivres

 

Nathalie Bagadey forêt

Nathalie Bagadey, née Gailhard, avait quitté notre région après l’obtention de son baccalauréat. Grande voyageuse, elle a vécu successivement au Royaume-Uni, au Canada puis à Séoul, avant de revenir définitivement en France en qualité de Professeur agrégé d’anglais.

Elle s’établit dans la Drôme, publie des nouvelles aux éditions des Roses Bleues et des Manuscrits d’Oroboros. Suite au succès de son premier roman paru en 2014 en autoédition, « Éclosia ou l’Écosse des légendes », elle publie à l’automne 2015 « Kassandra et la Grèce des légendes » ainsi qu’un guide sur l’autoédition, tout en travaillant sur une quadrilogie d’heroic fantasy.

Ses livres font voyager le lecteur, rien d’étonnant puisque le voyage fait partie de sa vie en qualité d’accompagnatrice bénévole pour l’association Arts et Vie : l’Écosse, la Grèce, des villes marquantes de France et du monde entier figurent aux sommaires de ses ouvrages.

En 2016, Nathalie Bagadey assiste pour la première fois au Salon International du livre de Mazamet et le jury séduit par son dernier roman «Kassandra et la Grèce des légendes» lui décerne le prestigieux Prix de la Ville.

Des retrouvailles réussies pour cette ancienne Tarnaise qui mérite l’intérêt du public. Cette année encore Nathalie Bagadey sera présente pour accueillir

les visiteurs et échanger avec ses anciens et de nouveaux lecteurs son expérience de voyage et de littérature!

Kassandra et la Grèce des légendes: ISBN : 9791094246115

 

Rejoignez-les sur son site : www.nathaliebagadey.fr.